Aux sources de l’invention : la Société d’encouragement pour l’industrie nationale (années 1800 – années 1930)

Présenter la Société d’encouragement et son patrimoine

Ce texte est issu des communications faites  au séminaire d’initiation à l’histoire des techniques de Liliane Hilaire-Perez et Marie Thébaud-Sorger. EHESS-Centre Alexandre Koyré, sur les Archives de l’invention.

L’intention première de cet article était donc de présenter les fonds patrimoniaux de la Société d’encouragement pour l’industrie nationale (la SEIN), et de souligner leur intérêt comme archive pour l’histoire de l’invention. Mais il m’est très rapidement apparu nécessaire de faire découvrir le lieu et la matrice de cette archive : la SEIN,  les circonstances et les raisons de sa création, ses grandes orientations, doivent être évoquées; de même est-il nécessaire de parler de ce qui est au cœur de son action : l’Encouragement et les formes qu’il a pu prendre.

S’il est indispensable en effet, à mon sens, de réaffirmer, auprès des chercheurs et futurs chercheurs, comme des dirigeants présents et futurs de la Société, et aussi du public, l’importance de ces fonds patrimoniaux, dont le maintien pérenne dans les lieux où ils ont été constitués, et dont ils font partie intégrante, comme la bibliothèque, doit demeurer garanti, il n’en n’est pas moins important de les mettre en perspective historique : il n’existe pas en effet, à l’heure présente, d’histoire générale de la Société, seulement des études thématiques et/ou orientées sur des périodes spécifiques que les notes de ce texte, ainsi que la bibliographie détaillée que le lecteur trouvera à la fin, présentent, pour les plus significatives d’entre elles.

Suite du texte

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *