Georges Claude, un ingénieur civil chercheur et innovateur

Pr Gérard Emptoz Université de Nantes,

Société d’encouragement pour l’industrie nationale

Cet article est une version modifiée de notre contribution pour le projet d’un ouvrage collectif sur « Les ingénieurs civils et la science (19e-20e siècles) » lancé en 2012 au CNAM, à la suite du séminaire organisé par Claudine Fontanon et Konstantinos Chatzis. La première version, soumise aux éditeurs, n’a pas encore été publiée comme prévu.

Suite à de nouvelles recherches dans les fonds historiques de la SEIN, une version remaniée et complétée en mars 2023 de l’article est présentée dans le carnet de recherche de la Commission d’histoire pour mieux souligner les relations que Georges Claude a eues avec la Société d’encouragement au cours de sa carrière.

Le cas de Georges Claude semble particulièrement représentatif du rôle tenu par des ingénieurs civils dans la recherche scientifique et technique, durant les années de la première moitié du XXe siècle. Cet ingénieur s’est distingué par la variété et l’ampleur de ses contributions, aussi bien sur le plan de la recherche fondamentale et de l’invention technique que du développement d’innovations. En même temps, son nom est très connu dans le monde industriel, en particulier pour ses créations d’entreprises, dont la plus célèbre est la société « L’Air liquide » en 1902, entreprise dont la renommée internationale a perduré jusqu’à nos jours. D’autres contributions sont à porter à son actif : l’éclairage au néon, la synthèse de l’ammoniac et aussi l’énergie thermique des mers, pour ne citer que les principales, toutes issues de ses activités inventives.

 

De ce personnage quelque peu atypique, on présentera la carrière d’ingénieur civil et de savant devenu membre de l’Académie des sciences. Parallèlement à la création de ses entreprises, l’ingénieur a su utiliser de nombreux médias pour faire connaître ses travaux et se faire reconnaître comme notable dans le monde des savants et des ingénieurs de son époque1. Enfin, son nom est peut-être également connu à cause de ses choix politiques avant et durant la Seconde Guerre mondiale, avec des conséquences désastreuses pour lui à la Libération.

Pour lire l’article

 



Citer ce billet
danielblouin (2023, 29 juin). Georges Claude, un ingénieur civil chercheur et innovateur. Histoire & innovation. Consulté le 21 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/pnxf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.