Chronique d’une invention : le phonautographe d’Édouard-Léon Scott de Martinville (1817-1879) et les cercles parisiens de la science et de la technique

Cette étude, entreprise par la Commission d’histoire de la Société d’encouragement après la visite récente de chercheurs américains à la poursuite des grands ancêtres de l’enregistrement sonore, nous a conduits sur les traces d’un « artiste » peu connu aujourd’hui, Édouard-Léon Scott de Martinville [1817-1879]. L’activité de cet inventeur, précurseur des études modernes de phonétique acoustique, témoigne du fonctionnement des milieux académiques et industriels du Second Empire, à la charnière de la science et de la technique. Et ses apports se sont avérés aller bien au-delà de ce qu’il avait pu lui-même imaginer.

Serge Benoit, Daniel Blouin, Jean-Yves Dupont et Gérard Emptoz

Retrouver l’article publié dans la revue Documents pour l’histoire des techniques


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *