La Société d’encouragement et les Centraliens : Une relation etroite (années 1830 – années 1840)

Le 30 novembre 2017, la Société d’encouragement accueillait l’Association des centraliens, pour la journée d’études annuelle consacrée au « centralien de l’année »; cette journée était organisée par la section Centrale-histoire de l’Association. Son maître d’oeuvre en était Jean-François Belhoste, centralien, directeur d’études à l’Ecole pratique  des Hautes Etudes, et membre de la commission d’histoire de la Société.

Cette journée était consacrée à l’ingénieur et constructeur de chemins de fer Philippe Vitali, dont la carrière, dans la seconde moitié du XIXème siècle, s’est étendue au monde entier.  Elle a été l’occasion pour la commission d’histoire de rappeler les liens entre la Société d’encouragement et l’Ecole centrale, en particulier dans les années 1830 – 1840 : la communauté de dirigeants, la contribution au recrutement d’élèves jugés méritants, et au financement de leurs études, assorti d’un suivi de leur scolarité, et enfin, le rôle que la Société a joué, dans les premiers temps des chemins de fer, par l’intermédiaire de son bulletin comme source d’information, et comme pôle de ralliement des premiers ingénieurs ferroviaires.

Cliquez ici pour accéder à l’article

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.